2010 23 avr.

A propos de la nouvelle photo présumée de Rimbaud

On ne peut nier que cette nouvelle photo dérange. On y découvre Rimbaud en homme ordinaire, assis à la terrasse de l'hôtel de l'Univers, parmi d'autres européens. Il a un visage qu'on ne lui connaissait pas. Ce n'est plus le poète immortalisé par Carjat, et ce n'est pas encore l'aventurier au visage tanné et émacié des auto-portraits envoyés à sa famille. Je est encore un autre, il se démultiplie.

Cette photo suscite de nombreuses réactions un peu partout sur le web, à commencer par le forum où le sujet a été lancé par Circeto. Vous y trouverez quelques montages vous permettant de comparer entre elles les diverses photos du poète, ainsi que des extraits de lettres et des repères biographiques pour essayer de situer plus précisément la datation de la photo.

On peut voir un détail de la photo présumée de Rimbaud en une bien meilleure définition sur le blog des Libraires associés, tenu par les découvreurs de ce lot de photos des années 1880-1890. Cette fois, on voit bien la clarté de l'iris. L'homme a les yeux bleus.

Rimbaud à l'hôtel de l'univers, détail de l'iris. Chez les libraires associés / Adoc-photos
Chez les libraires associés / Adoc-photos

Chacun y allant de son avis, voici un florilège d'articles sur le sujet :
Rimbaud : est-ce lui sur la photo ?
Le portrait présumé de Rimbaud à Aden, par Jacques Bienvenu
Je est un autre, par Luc Debraine
Un visage inconnu d'Arthur Rimbaud, par Grégoire Leménager
Rimbaud adulte, quand le poète est mort, par Raymond
Non à Rimbaud adulte !, par Sheila Louinet
Cet homme n’est pas Rimbaud, par Yann Moix
Jeunesse éternelle, par Dominique Quinio
Le journal du mois - avril 2010 : Rimbaud, par Philippe Sollers

A noter que Jean-Jacques Lefrère et Jacques Desse, l'un des libraires qui a découvert la photo, seront les invités de l'émission littéraire de Jean-Pierre Elkabbach "Bibliothèque Médicis" sur la chaîne Public Sénat le 30 avril à 18h30.

Pour finir, voici un autre reportage vidéo sur le sujet, celui de Culture Box (France 3)

En discuter sur le forum...

Commentaires

Gravatar de %s 1. Le 24/05/2010, 23:39 par Lili Boom

A voir les effets de la publication de cette photo et les explications ou expertises qui la confortent ou l'infirment, une chose est bien certaine c'est que l'énigme qu'elle convoque est irréversible. C'est un problème symbolique lié à l'ambigüité photographique, censée représenter analogiquement quelque chose -- et plus encore quelqu'un, ou une situation. Jusque dans sa plus grande authenticité la photographie crée un effet de fiction, instruit l'absence -- autre voie du doute.
Toute fiction réalisée est vraie. Voici un lien qui parlant de l'oeuvre littéraire évoque aussi la conception des lan gages de l'art de Nelson Goodman, qui peut expliquer beaucoup sur l'intensité -- et la perte sans fin de la quête vaine du détail, mais c'est cela aussi qui renforce l'énigme -- du débat convoqué par cette photo attribuée à un portrait de Rimbaud.



Hit-Parade